Franck Guiblin, chorégraphe

La Compagnie

Franck Guiblin, directeur artistique

Franck Guiblin est un passionné, un infatigable curieux qui explore sans cesse la notion de corps. De sa passion originelle pour les arts martiaux qu’il pratique pendant de nombreuses années, Franck retient le goût du travail, de la persévérance, de la discipline, de la virtuosité du mouvement. Une notion qui le marquera au fer rouge quand il découvre la danse hip-hop auprès de Bruce Chieffare en 1998. Une passion qui ne le quittera plus le menant à élargir son champ de vision à la danse contemporaine qu’il pratique auprès de Mathias Gros ou Sylvie Le Quéré, lors de formations en 2005. Ce coup de foudre avec la danse contemporaine est une seconde naissance. Le corps devient sensible, le mouvement se mue en émotion et la danse en poésie.

Franck Guiblin poursuit son exploration chorégraphique et se forme à l’écriture et au processus de création auprès de Sébastien Lefrançois (Cie Trafic de Styles) en 2007. Trois ans plus tard, il présente son premier spectacle « Laisse tomber, ce n’est pas d’la danse » pour la compagnie Pro20Style. En 2011, il intègre dans la foulée la compagnie Tango Sumo en tant que danseur-interprète et y restera pendant 7 ans.

Désormais auteur, il multiplie les collaborations transdisciplinaires en chorégraphiant pour le photographe Vincent Paulic sur le projet « Lightdancing » et les groupes pop-électro Yelle et Menthol.

En 2014, Franck Guiblin se lance dans une nouvelle pièce chorégraphique, « Transhumans », et imagine une horde de danseurs resapés, errant dans un paysage lunaire. No man’s land aride où les danseurs et les corps se heurtent aux percussions d’un batteur post-apocalyptique. Un spectacle hors du temps et poésie de l’instant.